En quoi un comportementaliste énergéticien animalier peut vous aider…

Comme son nom l’indique, le comportementaliste énergéticien animalier s’intéresse au comportement d’un animal (généralement des animaux familiers, chiens, chats, chevaux…) pour vous aider à changer le comportement d’un animal, non pour faire disparaître son instinct – nous sommes bien d’accord – mais pour le soulager ainsi que son « gardien/ne » dans ce que ce comportement peut avoir d’excessif (agressivité, peur, comportement inapproprié…).

En général, à l’origine d’un comportement problématique, il y a une émotion négative dont l’animal n’a pas su ou pu quoi faire et qui ensuite se traduit par un comportement qui représente la seule stratégie que l’animal a trouvé pour compenser cette émotion.


Mon travail consiste à détecter ces émotions liées à une problématique donnée (ex : un chien qui aboit sans arrêt), puis les libérer. Pour cela, je n’ai pas besoin d’être en présence de l’animal mais j’ai besoin d’un descriptif très détaillé du problème (que l’on effectue au téléphone) et aussi une histoire brève de l’animal (notamment s’il a vécu des évènements potentiellement traumatisants : abandons, maltraitance, disparition d’un de ses maîtres, etc). Lors de l’entretien téléphonique préparatoire, si je vois qu’il y a des émotions du côté du maître (je préfère dire gardien), et je peux être amené à lui proposer également un travail sur ses émotions dans ce cas, pour l’en libérer – puisqu’on sait maintenant depuis un moment que les animaux sont des éponges émotionnelles – un travail optionnel, bien sûr, qui fait l’objet d’une facturation différente.


Je me connecte énergétiquement avec l’animal et je me sers ensuite du pendule pour poser toute une batterie de questions pour vérifier les émotions potentiellement bloquées; à la suite de quoi j’effectue un travail énergétique pour les libérer (basé sur les mêmes principes que ceux de l’acupuncture).


J’essaye de limiter le nombre d’émotions libérées pour une première séance (si possible pas plus d’une quinzaine) parce qu’ensuite l’animal doit « digérer » la séance pour l’intégrer. Je demande ensuite au gardien de l’animal de me tenir au courant des évolutions et l’on est fréquemment amenés à faire plusieurs séances (3 à 5 est une moyenne) espacées de quelques jours au minimum pour traiter complètement une problématique – il arrive parfois qu’on puisse le traiter en une séance mais ce n’est pas la majorité des cas.

En ce qui concerne l’activité d’énergéticien animalier, il s’agit d’un soin énergétique, assez semblable à ce que je propose à un « deux » pattes, dans ce sens qu’il est destiné à travailler sur le rétablissement d’un équilibre de santé (travail complémentaire à ce que fait un vétérinaire mais ne le remplace pas) et qui lui aussi se passe à distance (le soin proprement dit dure approximativement une vingtaine de minutes mais à cela il faut ajouter le temps d’explications, puis un compte-rendu par la suite). C’est suite à un entretien gratuit de 15mn sans engagement que je peux vous dire vers quel type de séance on peut s’orienter, en fonction de la problématique que vous m’exposerez.

Comme dans le cas de l’activité de comportementaliste, l’observation de l’animal dans la semaine qui suit (cela peut parfois prendre plus) est importante pour évaluer le nombre de séances nécessaires.

Pour me contacter, utilisez soit la page de contact ici ou appelez-moi directement au : 06.64.16.71.18
Prix de la séance : 55€ (si plusieurs animaux concernés, me consulter)
Séance combinée : l’animal et son gardien 90€ (au lieu de 110€)

Page Facebook : https://facebook.com/ComporetementalisteEnergeticienAnimalier

Instagram : @Comportementaliste_louisszabo

Bon à savoir :
J’exerce aussi de façon bénévole pour le Regroupement des Chats Perdus de Yerres dont le site est http://www.refuge-chats-perdus.fr/ et la page Facebook est : https://fr-fr.facebook.com/regroupementchatsperdus et donc quand vous travaillez avec moi, vous contribuez aussi à les aider aussi indirectement…

Avec la jolie histoire de Pila, la chatte qui s’est trouvée une mission (à 27:17)