12 réponses

  1. Anne Le Piniec
    21/01/2014

    Tellement vrai pour moi!Merci pour ce merveilleux article!!!

    Répondre

    • Louis Szabo
      21/01/2014

      Merci Anne, je me suis dit que c’était important de parler de cela parce que le sujet n’est pas souvent abordé et que cela peut rassurer les gens qui démarrent avec cette méthode !

      Répondre

  2. Sophie Malot
    23/01/2014

    merci, j'ai déjà partagé avec d'autres cet article, car le Ho'oponopono, moi, je suis "croyante et pratiquante" !!! j'ai réglé des problèmes graves de voisinage avec, et tant d'autres choses aussi ! j'en parle avec mes client(e)s car je suis thérapeute, avec mes ami(e)s, ma famille… et ils en font ce qu'ils ont à en faire, selon leur propre cheminement dans cette existence. Bonne continuation Louis. Et qui sait, si un jour vous passez par Vichy… bienvenue

    Répondre

    • Louis Szabo
      23/01/2014

      Merci de votre commentaire Sophie, c’est important pour moi d’avoir votre avis de thérapeute, d’autant plus que je trouve que c’est un outil qui s’accorde avec tous ceux qu’on peut avoir dans sa boîte à outils.
      Merci pour l’invitation, j’aime bien Vichy (vue une ou deux fois), si j’ai l’occasion ce sera avec plaisir (j’ai de la famille dans l’Allier)

      Répondre

  3. Charlotte Miller
    23/01/2014

    Très bon article.C'est impressionnant de voir comment ça marche. J'ai participé à ses ateliers de Ho'oponopono avec Louis qui était très enrichissant.
    En écoutant les histoires des autres j'ai fait du nettoyage mais en même temps je me suis demande qu'est ce c'était le relation dans ma vie .Au moment présent j'ai rien trouver mais le lendemain matin il y avait un multitude des choses qui sont monter !!!! C'était génial. La seule chose qui reste à faire c'est de nettoyer .

    Répondre

    • Louis Szabo
      24/01/2014

      Merci Charlotte !

      Répondre

  4. Karim Aloes Karyl
    16/03/2015

    ton article Louis est très intéressant je connais Ho opnopono

    Répondre

    • Louis Szabo
      31/03/2015

      Merci Karim.
      Si vous avez des exemples où vous l’avez utilisé de votre côté, n’hésitez pas à les partager…

      Répondre

  5. Francesca
    22/11/2017

    Bonjour, vous dites La personne nous sert de révélateur pour quelque chose qui est présent chez nous, et je suis d’accord, mais je vis une situation depuis quelque temps que « j’accepte » mais un peu difficilement quand même et je souffre de ne pas comprendra la raison… j’ai découvert que mon ami était bi, et je ne sais pas ce que ça réveille en moi, c’est ce qui me fait le plus mal car je ne sais pas quelle leçon en tirer hormis la compréhension, l’ouverture d’esprit…

    Répondre

    • Louis Szabo
      22/11/2017

      Mise à part l’extrême difficulté de vous donner une réponse personnelle sans vous connaître, ni rien connaître de votre histoire, je peux néanmoins suggérer des éléments de réponse possible. L’aspect « révélateur » n’est évidemment pas nécessairement à prendre au pied de la lettre mais cela peut refléter le fait que vous n’avez (peut-être) pas pu exprimer qui vous étiez vraiment dans la vie pour des raisons X ou Y, comme par exemple des parents qui n’acceptent pas forcément qu’on ne soit pas comme ils l’auraient souhaité et du coup, on se conforme à leurs attentes, pour avoir leur amour – surtout quand on est petit. Du coup, si le compagnon s’autorise à être lui-même, cela peut être déstabilisant. Reste ensuite à définir entre vous deux ce que vous acceptez ou non en termes de sexualité, ce qui est encore autre chose.
      Après, si vous souhaitez une réponse vraiment complète et personnelle, je vous invite à prendre un rendez-vous parce que ce format-ci n’est pas le plus adapté pour traiter un tel sujet…

      Répondre

  6. Francesca
    23/11/2017

    Bonjour, merci pour votre approche. Le compagnon ne s’autorise pas à être lui même puisque personne n’est au courant et qu’il le cache, qu’il le nie et qu’il en souffre. Moi je l’ai appris par hasard. Côté sexualité, envers moi c’est le néant, aucune approche. J’en viens à la conclusion que le mieux pour moi est la séparation, car je m’éteins à petit feu . Une séance ok, mais qui permettrait quoi, de comprendre pourquoi je l’ai attiré lui ? pourquoi j’ai du mal à quitter une personne qui ne me convient pas ? Je suis perdue…

    Répondre

    • Louis Szabo
      23/11/2017

      Faire un travail sur ce sujet pourrait vous permettre de répondre à ces deux dernières questions, de ne pas être perdue ét éventuellement d’éviter de reproduire ce schéma à l’avenir. C’est une simple proposition; c’est à vous de voir si cela vous parle…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau