Les canard cancanent, les aigles s’envolent…

C’est un peu l’équivalent de « les chiens aboient, la caravane passe »

Quand j’ai lu cette histoire, je n’ai pas pu résister à l’envie de la partager, je pense que vous y trouverez quelques pépites…

 

Je faisais la queue en attendant un taxi pour l’aéroport. Quand un taxi s’est arrêté, la première chose que j’ai remarquée, c’était qu’il était astiqué comme une voiture d’exposition au salon de l’auto. Élégamment vêtu d’une chemise blanche, cravate noire, un pantalon noir fraîchement repassé, le conducteur bondit du taxi et m’ouvrit la porte passager après avoir fait le tour de la voiture.

 

Il me tendit une carte de visite plastifiée qui disait :
« Je suis Wasu, votre conducteur. Pendant que je charge vos bagages dans le coffre, pouvez-vous lire la déclaration de ma mission ? »

 

Pris par surprise, j’ai lu la carte. Elle disait : Déclaration de mission de Wasu : Amener mes clients à destination de la façon la plus rapide, sûre et moins chère possible dans une atmosphère agréable.

 

ça m’a épaté. Surtout, quand j’ai remarqué que l’intérieur du taxi correspondait à l’extérieur. D’une propreté irréprochable !
Une fois derrière le volant, il m’a demandé : « voulez-vous une tasse de café ? J’ai un thermos de café et un autre de déca. »

 

En blaguant, je lui ai répondu : « Non, je préfère une boisson sans alcool. »

Canard ou aigle. Quel choix faites-vous ?

Il a souri en disant : « pas de problème, j’ai une glacière à l’avant avec du coca, coca light, lassi, eau et jus d’orange. »

 

Quasiment en bégayant, je lui ai dit : « je prendrai le lassi. »
Wasu m’a tendu le lassi avec un « si vous souhaiter quelque chose à lire, j’ai le journal The Hindu, le Times of India et India Today. »

 

 

En démarrant, Wasu m’a tendu une autre carte plastifiée : « Ce sont les stations que je capte et le genre de musique qu’elles passent, si vous préférez écouter la radio. »
Et comme si cela ne suffisait pas, Wasu m’a informé qu’il avait l’air conditionné allumé et demandé si la température me convenait.

 

Puis il m’a conseillé sur la meilleure route à prendre vers la destination à cette heure de la journée. Il m’a aussi fait savoir qu’il serait heureux de bavarder avec moi et de m’indiquer les choses à voir or si je préférais, de me laisser à mes pensées.

« Dites-moi Wasu, je lui ai demandé ébahi, vous avez toujours été comme ça avec vos clients ? »

Il m’a souri dans le rétroviseur central. « Non, pas toujours. En fait, c’est seulement depuis les deux dernières années. Mes cinq premières années de taxi, j’ai passé la plupart de mon temps à me plaindre comme tous les conducteurs de taxis faisaient.

 

Puis, un jour, j’ai entendu parler du pouvoir de choisir.
Le pouvoir de choisir dit que vous pouvez être un canard ou un aigle.

 

Si vous vous levez le matin en vous attendant à avoir une mauvaise journée, vous serez rarement déçu. Arrêtez de vous plaindre. »

 

« Ne soyez pas un canard. Soyez un aigle. Les canards cancanent et se plaignent. Les aigles s’élèvent au-dessus de la foule. ça m’a frappé, a dit Wasu. »

 

« Cela dépend de moi. Je cancanais toujours et je me plaignais; j’ai donc décider de changer mon attitude et de devenir un aigle. J’ai regardé autour les autres taxis et leurs conducteurs. Leurs taxis étaient sales, les conducteurs pas sympas et leurs clients étaient mécontents. J’ai décidé de faire quelques changements. Je les ai faits quelques uns à la fois. »

 

« J’imagine que vous avez du y gagner », ai-je dit.

 

« Bien sûr, a répondu Wasu, ma première année comme aigle, j’ai doublé mon revenu par rapport à l’année précédente. Cette année, je le quadruplerai probablement. Mes clients m’appellent pour des rendez-vous sur mon téléphone portable ou me laissent un message. »

 

Wasu a fait un choix différent. Il a décidé d’arrêter de cancaner comme les canards et de commencer à vous élever dans les airs comme les aigles.

 

Passez une bonne semaine d’aigle.. puis la suivante…et ainsi de suite…

Quel enseignement retirez-vous de cette histoire ? Merci de partager dans les commentaires…